Programme 2021

Chaque soirée est composée de deux événements. 

Produits et vins du terroir à déguster sur place.

Me-Sa: ouverture du verger à 18h // début des concerts et spectacles à 19h

Di: ouverture du verger à 16h // début des concerts et spectacles à 17h

Nombre de places limitées

 

Vendredi 20 août

71351066_2341045579282073_34400616921830
P1010517_edited.jpg

Mathias Liengme, clavier // Hadrien Rossier, batterie  // Léo Mohr, voix // Loïc Moret, basse// Basile Rickli, saxophone // Anthony Buclin, trombone

Cosmic Shuffling est un des seuls groupes de rocksteady et de ska du pays. Les six musiciens genevois réussissent à sonner comme un bon groupe jamaïcain des années 60, et leur groove est contagieux. Leur premier album, « Magic Rocket Ship », est sorti en 2020, après le succès de leur EP playlisté par les radios nationales suisses, internationalement salué par la critique spécialisée et élu dans les dix meilleurs disques du genre 2017. C’est une véritable pépite musicale qui ravira autant les amateurs de son vintage que les mélomanes en quête de fraîcheur. A découvrir de toute urgence en live.

Fanny Balestro est une musicienne, danseuse et comédienne, titulaire d'un Master en Interprétation de la Haute école de Musique de Lausanne. Elle développe depuis plusieurs années une recherche artistique basée sur le travail chorégraphique du geste instrumental, créant des liens entre sa pratique de danseuse et son expérience de violoncelliste dans des performances à l'esthétique résolument pluridisciplinaire, originale et poétique !

 
 

Samedi 21 août

5766_HighRes.jpg

Meghan Leah Woodger, voix et guitare // Hannah Leah Woodger, voix et basse 

La complicité musicale des deux soeurs nous emporte dans un monde harmonieux... Le duo pop/folk The Woodgies a sorti son tout premier single « Holding hands » en mars 2021. Près d’un mois plus tard, c’est avec un contrat du label suisse Escudero Records dans la poche qu’elles célèbrent les 500 passages radio en Suisse Romande, des articles dans des journaux et 10k vues du clip sur Youtube.

Leur projet ne fait pourtant que de commencer! Avec un album prévu pour octobre 2021, elles nous offrent ici l’occasion de découvrir leur univers ainsi que leurs compositions originales en avant-première. Leurs harmonies et mélodies envoûtantes nous feront voyager comme une rafale de vent au sommet des falaises irlandaises.

les noctambules.jpg

Zoltan Kisak, guitare // Marco Néri, guitare // Antoine Brochot, contrebasse // Laurent Bortolotti, claquettes


La rencontre du jazz manouche et des claquettes

Quand la danse se fait musique et la musique se fait danse…

Deux guitares et une contrebasse pour installer le décor, des claquettes pour toute section rythmique, et l’âme de Django Reinhardt pour atmosphère ! Ce sont les Noctambules !

Ce quartet atypique revisite avec fraîcheur de grands classiques du jazz manouche et les emmène là où l’on n’aurait su les imaginer. Savoureux !

 
 

Dimanche 22 août

Untitled design-2.jpg
HD_La_CMI_au_CPO-Lausanne-8_nov_2019-Pho%2520to_c_S%25C3%2587bastien_Monachon_63_NS5C9479_edited_edi

Judith Goudal // Odile Cantero // Renaud Delay // Mélanie Foulon // Blaise Bersinger // Lionel Perrin Jaquet


Un spectacle totalement improvisé. 

Une scène vide où tout est possible.

Un flow créatif époustouflant.

Une performance unique.

La magie opère vite quand l’enthousiasme du jeune baryton Vincent Casagrande rencontre la passion pour le lied et la mélodie du pianiste Eric Cerantola. Formé à Lausanne, Berlin et Vienne, Vincent Casagrande poursuit une brillante carrière : il a été Pelléas dans Pelléas et Mélisande à Paris et sera Guglielmo dans Cosi fan tutte à Saint-Luc. Quant à Eric Cerantola, il est un accompagnateur recherché par les meilleurs solistes suisses, avec qui il a réalisé de nombreux enregistrements. Au verger, le duo nous invite à nous laisser porter par la musique de Berlioz, Beethoven et Gounod. Une invitation au voyage vers un monde de passions et d’émotions fortes.

 
 

Mercredi 25 août

DSC04568.jpg
mizan15_edited_edited_edited_edited.jpg

Anouar Kaddour Chérif, mandole et chant// Romain Luder, guitare // Sami Grar, basse et chant // Damien Converset, clarinette // Samuel Boutros, batterie

El Mizan : « la balance, l’équilibre » en arabe. C’est là l’essence du groupe formé de cinq musiciens tous originaires d’Afrique du Nord ou de Suisse. El Mizan compose ses morceaux en darija, dialecte arabe du Maghreb. On y chante la liberté, les tabous, l'amour et l'émancipation, dans un contexte de redéfinition d'une identité post-coloniale et transnationale. Des mémoires populaires aux émulsions contemporains, El Mizan crée un assemblage singulier mêlant gammes des musiques arabes et rythmiques occidentales ou vice-versa. Il s’en dégage un nectar riche de toute sa diversité culturelle.

Mike Perroud, violon // Yana Zelenogorska, violon // Sancar Sapaev, violon // Alex Atanassov, contrebasse

Trois violonistes de cultures et de pays différents se retrouvent en musique sur la scène : leurs études à Sofia (Bulgarie) les ont amenés à plusieurs reprises à jouer ensemble dans des festivals. Ces moments de rencontres musicales ont donné naissance à une collaboration plus intense, initiée par Mike Perroud qui désirait faire partager la musique classique à tout public sans en transformer la nature. 

Concert en collaboration avec la Swiss Bulgarian Association for Culture (SBAC)

 
 

Jeudi 26 août

IMG_5627.JPG

Léo Collin, composition et musicien // Nuriia Khasenova, musicienne // Dalius Singer, réalisation informatique // 

Louise Décaillet, modératrice

  

« Overkill » est une visite du verger qui invite à découvrir ses aspects les plus remarquables pour interroger notre rapport au non humain. Guidé·e·s par deux rangers, nous chercherons des oiseaux et tenterons d’entrer en dialogue avec la variété des sons qui ruissellent dans le verger. Notre visite musicale se terminera par une conversation entre les protagonistes et la modératrice. 

IMG_8382.jpg

Basile Rosselet, saxophone// Alvin Schwaar, piano // Virgile Rosselet, contrebasse // Noé Franklé, batterie

Œstetik n.f. (du grec οἰσθησιs / œsthesis) – Animal caractérisé par la présence de quatre membres distincts et pourtant indissociables. Sa singularité réside dans ses facultés acoustiques particulièrement développées. Doté d’une trompe, il compte également des cordes et membranes qu’il frappe, frotte et percute de ses nombreuses mandibules, dessinant ainsi de fascinants paysages sonores. Une corrélation certaine a été établie entre les sons inouïs qu’il produit et ceux qu’il perçoit. Si son comportement semble parfois prémédité, il relève souvent de l’improvisation. Très sensible aux espaces dans lesquels il évolue, il aime le tonnerre, la pluie et la poésie. Explorateur friand de nouvelles découvertes, il passe cependant la majeure partie de son temps à rêver.

 
 

Vendredi 27 aout

PHOTO-2021-06-21-19-58-04.jpg
Melissa Kassab Crédit_Gabriel Balagué.jpg

Melissa Kassab, voix // Lorraine Dinkel, basse // Julie Balaste, batterie


Melissa Kassab est apparue sur la scène musicale européenne avec son folk délicat et hanté en 2016. De parents suisses et libanais, elle a grandi entre Genève et Tripoli. Elle écrit ses chansons sur la route, en faisant du stop ou en vivant dans sa voiture en Suisse, en Nouvelle-Zélande ou aux États-Unis. 

Son premier album Dog, créé en deux jours dans le sous-sol d'une usine de fusées à Genève, est sorti en 2017 (Cheptel Records). L’accueil chaleureux qu’il a rencontré lui a permis de se produire sur de nombreuses scènes en Suisse et à l’étranger. Son deuxième album Rodéo, paru en 2019, est un voyage savoureux dans son univers simple et mélodique.

"Histoires naturelles"

Carte blanche à Geo et Jérem, respectivement fraîchement et futur diplômé-e-s de l'école de la Manufacture (Lausanne) et de l'école des Teintureries (Lausanne)


Comment refaire face à un public

après tant de temps sans avoir été sur scène ?
Avec un peu de jeu, un peu de musique, un peu de mouvement, un peu de blagues nulles (et des bien aussi!), les deux interprètes vous livrent une création toute neuve, toute fraîche, toute belle, toute jeune, toute pétillante, toute gazeuse, eau gazeuse, eau plate, plateau, scène, obscène!!, (un temps) je disais quoi ?

 
 

Samedi 28 août

Soirée en collaboration avec la commune de Veyrier

L'été_edited.png
Kuma.jpg

Matthieu Llodra, Fender Rhodes // Fabien Iannone, E. Bass // Maxence Sibille, Drums // Arthur Donnot, Saxophone

Véritable boule d’énergie musicale, les quatre musiciens de KUMA se sont rencontrés au Cully Jazz Festival où ils officient tous les soirs en résidence depuis des années. Autant influencé par la nouvelle scène jazz anglaise (Kamal Williams, Comet Is Coming) que par la pop de Bon Iver en passant par la musique électronique et répétitive, KUMA fait déjà office d’ovni dans le paysage musical suisse. Ils vous présenteront leur premier EP fraîchement sorti.

Jean-Pierre Berry, cor  // Elodie Bugni, violon // Danila Sloutskovski, violoncelle


O. Messiaen: Appel Interstellaire

tiré des "Canyons aux étoiles" pour cor solo

M. Ravel Sonate pour violon et violoncelle

A. Mastrangelo, "Convergences" trio pour cor, violon et violoncelle 


Quand la violoniste Elodie Bugni et le corniste Jean-Pierre Berry, tous deux membres de l’Orchestre de la Suisse Romande, retrouvent le violoncelliste Danila Sloutskovski, c’est pour une bonne raison : la création d’une œuvre commandée par L’Eté au verger au jeune compositeur genevois Alexandre Mastrangelo. Intitulé « Convergences », son trio évoque à la fois la rencontre de ses sources d’inspiration, la structure de sa pièce et son aspiration à faire tendre des instruments vers un seul idéal. Comme une utopie dans une époque pleine d’incertitudes… Le passé, lui, sera représenté par des pièces du répertoire plus « classique ».

 
 

Dimanche 29 aout

Soirée en collaboration avec le restaurant Lucha Libre, spécialités d'Amérique latine

Danièle Holweger.JPG

Parler, raconter, faire connaître, faire rêver ! Pour Danièle Holweger c’est une passion. Renouant avec la tradition de la transmission orale, la conteuse part d’abord à la recherche d’histoires issues de notre patrimoine régional, puis élargit son horizon aux mythes des peuples lointains. Soucieuse de faire revivre l’art du langage, elle participe à de nombreux festivals de contes, et contribue, à travers groupes et associations, à révéler l’art de raconter qui est en chacun d’entre nous pour peu qu’on s’y laisser porter…

CBEC65F9-2C56-4BDE-86E2-669D118F010D.jpe

Mathias Ernst, clarinette // Maria de la Paz, chant // Marie-Jeanne Sunier Semeniuk, violon // Luis Semeniuk, piano


Vous avez dit tango ? Le Cuarteto Tango Indigo va vous étonner. Inspiré des racines de la musique puissante du tango argentin, les quatre musiciens complices créent un tango moderne et sensuel. A travers leur propre palette musicale, la voix de Maria de la Paz, le violon de Marie-Jeanne Sunier, la clarinette basse de Mathias Ernst et le piano de Luis Semeniuk s’entremêlent pour capter, faire vibrer et transmettre de nouvelles couleurs sonores à travers les compositions du pianiste, des arrangements du répertoire « classique » et des œuvres contemporaines de Nicolas Ledesma, Astor Piazzolla, etc...